Chirec Delta

parce qu’un plan très structuré favorise la flexibilité à long terme d’un hôpital & optimalise ses flux visiteurs, médicaux & logistiques 

 

 

 

 

Le programme consistait à regrouper l’ensemble des activités aiguës et d’hospitalisation des sites Cavell & Léopold en un seul bâtiment.
Les enjeux organisationnels majeurs du projet concernaient la fonctionnalité générale du bâtiment, la convivialité des espaces, l’amélioration de l’accueil et du confort des patients, des conditions de travail des médecins et du personnel, la flexibilité et l’évolutivité, la mise en œuvre de techniques appropriées,…
Architecturalement, ce programme se traduit en unités de soins de taille standardisée, chambres majoritairement individuelles, un plateau technique modulaire – permettant d’optimiser les espaces et les circuits, des espaces d’accueil et d’attente sobres et confortables, des systèmes d’information et de communication efficaces, et – élément fondamental – une grande simplicité et lisibilité des accès et des flux (patients, visiteurs, soignants,… ).

programmeconstruction d’un nouvel hôpital général complet en site urbain et regroupement de l’ensemble des activités aiguës & d’hospitalisation des sites (Cavell & Léopold) en un seul nouveau bâtiment
maîtrise d'ouvrageCentre Hospitalier Interrégional Edith Cavell (CHIREC)
adresseboulevard du Triomphe 201, 1160 Bruxelles
fonction du projetguérir • soigner
statutachevé
missionsarchitecturearchitecture d’intérieurprogrammationpaysagismeurbanismegestion de projetsgestion de la constructionétudes de faisabilitéaudit
filialesBruxelles
surface 104.000 m²
équipearchitecte : assar architects
bureau d’études structure : Greisch
bureau d’études en techniques spéciales et PEB : Ingenium (Sous-traitant: SWECO)

un hôpital centré sur le patient
Un hôpital moderne de 563 lits dans un endroit idéalement situé et facilement accessible, qui permet au groupe hospitalier de répondre aux attentes des bénéficiaires en leur offrant des soins de haute qualité dans des espaces lumineux, accueillants et confortables.
L’espace a été pensé pour assurer une accessibilité aisée avec une circulation facile pour les patients et les visiteurs.
Tout a été dessiné pour optimaliser la fonctionnalité du bâtiment, assurer la convivialité des espaces pour offrir un confort maximal aux patients, ainsi que des conditions de travail des médecins et du personnel soignant optimales. De plus, une rationalisation, qui regroupe les équipements lourds et centralise la logistique, permet d’obtenir une économie d’échelle et favorise ainsi la performance de l’entreprise.

D’une superficie de 104.000 m², l’hôpital se décline sur 7 niveaux dont 2 situés au sous-sol exploitant au mieux la déclivité du terrain.
Les unités de soins, au nombre de 8 par plateau, occupent les 3 derniers étages, tandis que les consultations sont regroupées sur les 11.000 m² du 1er étage.
Le plateau technique (urgences, imagerie médicale, réanimation, bloc opératoire) est installé au 1er sous-sol garantissant un minimum de risques lors du transport des malades souffrant de pathologies aiguës.

le projet
Le projet de regrouper les sites bruxellois en un site unique a vu le jour en 2006 suite au constat de la vétusté des infrastructures et de l’impossibilité d’extensions.
Le projet se veut très structuré afin de garantir un maximum de flexibilité à long terme. Les circulations des visiteurs sont clairement séparées des circuits médicaux et logistiques ; leurs tracés facilitent la lisibilité et le cheminement des utilisateurs. Un benchmarking avec plusieurs hôpitaux belges et étrangers démontre l’optimisation des distances à parcourir, aussi bien pour les visiteurs et les patients que pour les médecins et le personnel.
La matérialisation architecturale se veut sobre, grâce au choix de matériaux de qualité avec un coût d’entretien raisonnable (sols, menuiseries, façades…).

Les façades du projet, ainsi que les clôtures et murs végétalisés forment la lisière bâtie de l’espace public. Cette enceinte n’est pas étanche, la fonction publique de l’hôpital crée une osmose entre espace public et privé, l’un valorise l’autre et augmente ainsi la sécurité socio-spatiale.

Le bâtiment accueille 473 lits & 90 lits d’hospitalisation de jour; les services sont :

  • service de diagnostic et traitement chirurgical (C)
    • service de diagnostic et traitement médical (D)
    •    service exclusivement gériatrique (G)
    •    service de pédiatrie (E)
    •    service de soins intensifs (I)
    •    service de maternité ou clinique d’accouchement (M)
    •    service de soins néonatals intensifs (Nic)
    •    service de spécialités (Sp)

Ce projet s’inscrit également dans une réorganisation complète de l’institution afin d’améliorer la qualité des soins offerts aux patients dans des hôpitaux généraux répartis de façon stratégique sur la région de Bruxelles, avec les sites de Delta et de Sainte-Anne Saint-Rémy et dans le Brabant wallon, avec le site de Braine-l’Alleud. Des partenariats avec des réseaux de polycliniques contribuent également à une répartition géographique d’offres de soins.

La construction d’un hôpital sur le site de Delta s’accompagne de l’implantation de structures commerciales, de restauration et d’hôtellerie qui dynamisent l’activité et l’emploi au cœur de l’un des plus importants carrefours de communication à Bruxelles.

chirec
chirec

blocs opératoires
Le bloc opératoire du site Delta du Chirec regroupe l’ensemble de la chirurgie générale et de l’ambulatoire (à l’exception de l’ophtalmologie). Il est implanté au niveau -1 où il est en lien direct avec les autres services médico-techniques aigus : les urgences, les soins intensifs et le plateau complet d’imagerie (y compris les isotopes et l’angiographie).Il s’étend sur plus de 7.000 m² et est partitionné en 2 zones de 14 salles chacune qui entourent les espaces surveillances post interventionnelle (SSPI). L’ensemble est positionné au-dessus des vestiaires et des salles de détente du personnel ainsi que de la stérilisation.

Nous pouvons donc le diviser en 4 zones distinctes :

  • au 2ème sous-sol, la partie logistique comprend pour le personnel, des vestiaires individuels pour 500 personnes et des zones de repos – reliés au bloc opératoire par un escalier interne – et, pour la logistique, les accès aux ascenseurs alimentant les stockages du bloc pour l’instrumentation, la pharmacie et implants ainsi que le consommable stérile
  • au centre du niveau -1, les salles de surveillances post interventionnelle (SSPI) peuvent recevoir 44 patients, réparties en 1 grande salle de 18 postes pour les patients One Day, 2 salles de 9 postes pour les prises en charge plus lourdes et 2 petites salles de 4 postes pour les cas pédiatriques ou agiographique ou pour isoler certains patients
  • au Nord, le bloc opératoire général comprend 14 salles dont plusieurs équipées des nouvelles technologies d’imagerie intégrée : salle hybride, scanner et possibilité ultérieure de prévoir une salle avec RMN. C’est également dans ce bloc qui jouxte les urgences que se feront les prises en charge non programmées des patients trauma ou des césariennes
  • au sud, le bloc opératoire ambulatoire comprenant 14 salles dont la salle robotisée et les laboratoires de PMA et d’anatomopathologie

Les flux des patients et de la logistique ont été imaginés selon le principe d’une marche en avant et cela afin d’éviter les croisements de circuits. Les ascenseurs « propres » livrent donc les matières à proximité de l’accès patients au bloc. Le circuit se poursuit dans le sens anti-horlogique au Nord et horlogique au Sud pour se terminer par un dépôt des déchets et produits à évacuer non loin de l’accès au couloir de la salle de réveil. Des espaces de stockages en suffisance sont prévus juste devant les salles pour les chariots propres et sales ainsi que de l’autre côté du couloir pour le rangement du matériel roulant – colonne artho, ampli de brillance, …

Au niveau spatial, des puits de lumière apporte de l’éclairage naturel dans les espaces de circulation et dans la salle de réveil afin d’en faire profiter l’ensemble des utilisateurs du quartier.

niveau r+3

chirec